ACCUEIL   |   CONTACT   

 
 


   PROGRAMMATION | ARCHIVES
   


André Gagnon, détail, Khan CheikounSyrie, avril 2017, 2018

   

 

Exposition du 27 avril au 3 juin 2018

Quelque part en avril

André Gagnon (Rouyn-Noranda)

 

Composé de deux diptyques peints à l’acrylique sur toile et panneaux de bois, Quelque part en avril est en réalité un polyptyque dans lequel l’artiste s’est livré à un jeu de répétitions et d’oppositions entre des motifs, des textures et des modes d’expression, invitant le spectateur à établir des correspondances entre deux évènements historiques distants, le bombardement de la ville basque de Guernica par l’aviation allemande en avril 1937, et l’attaque à l’arme chimique de la ville de Khan Cheikoun par l’aviation syrienne en avril 2017. À travers la disposition parallèle et contrastive de volets polychromes évoquant la vue à vol d’oiseau de villes ressemblant à des jardins printaniers et de volets monochromes figurant le spectacle dantesque de la dévastation, André Gagnon attire l’attention sur le caractère transitoire et précaire de la paix.

 

André Gagnon s’intéresse à la peinture, à la sculpture et à l’installation. Outre un doctorat en psychologie sociale de l’Université du Québec à Montréal, il est aussi titulaire d’un certificat en arts plastiques et d’un certificat en peinture de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Ses oeuvres ont été présentées en 2015 au Centre Rotary de La Sarre dans l’exposition collective Eh bien, dis donc! Ses créations faisaient également partie des oeuvres présentées en 2017 lors de l’exposition Dix territoires, un même voyage au Musée d’art de Rouyn-Noranda.

 




Vernissage
Vendredi 27 avril • 19 h


   
    retour